Version Française L'Origine du Backgammon English Version

Accueil | Chronologie | Bibliographie | Galerie | Recherche | Liens | Contact ]

----------------------------

 

----------------------------

PAGES 40 A 62


REGLES
DU JEU
DU
TOUTE-TABLE

 

----------------------------

CHAPITRE I

De l’excellence et beauté de ce jeu et pourquoy il est nommé Toute-Table.

Ce jeu entre les jeux de tables, tient une des premières places, il n’a pas tant de beauté que le Revertier, cependant plusieurs le préfèrent au Tric-trac, parce qu’il est moins embarrassant, et qu’il ne faut pas continuellement avoir l’esprit bandé à marquer des Points ou des Trous.

La beauté de ce jeu consiste non seulement à bien jouer les dames, mais encore à battre son homme à propos, et savoir bien ménager une Partie double.

Ce jeu se joue dans un Tric-trac, et on le nomme le jeu du Toute-Table, parce que pour le jouer, chaque joueur dispose les Dames en quatre parties ou quatre Tas qu’il place diversement dans les quatre Tables du Tric-trac, c’est-à-dire que chacun a d’abord des Dames dans toutes les Tables du Tric-trac, comme il sera expliqué par le Chapitre suivant.

 

CHAPITRE II

De la manière de disposer le jeu et placer les Dames pour jouer, combien on peut jouer ensemble.

On ne joüe que deux ensemble à ce jeu de même qu’aux Tric-trac & Revertier, & on peut prendre un Conseil.

Pour vous faire entendre comment il faut disposer le jeu & placer vos Dames.

Imaginez-vous que vous êtes assis devant une table proche d’une fenêtre, laquelle est à votre gauche, que sur cette table il y a un Tric-trac ouvert, é que de l’autre côté de la Table il y a une personne contre qui vous devez joüer, qui a la Fenêtre à sa droite. Il faut présentement placer vos Dames dans ce Tric-trac, savoir deux sur la Flèche qui est dans le coing à la droite de votre homme & de son côté ; Cinq sur la Flèche qui est dans l’autre coing à la gauche de votre home. Trois sur la cinquième Flèche de la Table qui est de votre côté & à votre droite, & les cinq dernières sur la première flèche qui joint la bande de séparation dans la seconde Table de votre côté & à votre gauche.

Votre homme doit faire la même chose. Il doit mettre deux Dames sur la première lame du coing qui est de votre coté à votre gauche, cinq sur la dernière Lame du coing qui est de votre à votre droite. Trois sur la cinquième que Lame de son coté à sa gauche, & les cinq dernières sur la première Lame qui joint la Bande de séparation dans la seconde Table de son coté à la droite.

 

CHAPITRE III

De ce qui est nécessaire pour jouer et commencer à jouer et comment il faut appeler et nommer les Dez.

Pour jouer à ce jeu, il faut de même qu’au Revertier, que le Tric-trac soit garni de quinze Dames de chaque couleur, de deux Cornets et de Dez.

Outre cela il faut deux Fichets pour marquer les Parties, lorsque l’on joue en plusieurs Parties.

On se sert soy-même, c’est-à-dire que chacun met les Dez dans son cornet et on ne joue qu’avec deux Dez.

Pour commencer à jouer on doit de même qu’au Revertier, donner le choix des Dames et des Cornets.

A l’égard du Dé, on tire à qui l’aura, et on nomme et appelle les nombres de même qu’au Revertier.

 

CHAPITRE IV

De la manière de jouer ou jeter les Dez, quand le coup est bon ou non.

Le contenu en ce chapitre étant encore la même chose qu’au Revertier, on renvoye le Lecteur au Chapitre V. des règles du Revertier où il trouvera le tout amplement expliqué.

 

CHAPITRE V

De la manière de jouer les Dames quand on commence la Partie.

Les Doublets se jouent au jeu doublement, de même qu’au Revertier, c’est à dire, que si vous faites Quine, il faut jouer vingt Points avec une ou plusieurs Dames, si vous faites Sanne, il en faut jouer vingt-quatre, et ainsi des autres Doublets, ce qui s’entend toutes fois, pourvu que vous puissiez jouer, et que le passage ne soit pas fermé par des cases de votre homme.

Au commencement de la Partie, vous pouvez jouer ou les deux Dames qui sont dans le Coing à la droite de votre homme, ou celles qui sont dans le Coing qui est à la gauche, ou bien celles qui sont dans les Tables de votre coté, et faire des cases indifféremment dans toutes les Tables, et afin que vous ne fassiez pas marcher vos Dames d’un coté pour l’autre, il est bon de vous dire, qu’il faut que vos deux Dames qui sont dans le Coing à la droite de votre homme viennent jusqu’au Coing qui est à la gauche, de-là vous les passez de votre coté à votre droite, et vous les faite ensuite aller avec le reste de vos Dames dans la Table qui est à votre gauche, parce que c’est dans cette Table-là où il faut que vous passiez votre jeu, et qu’il faut que vous y passiez toutes vos Dames avant d’en pouvoir lever aucune, comme vous verez cy-après.

 

CHAPITRE VI

De la manière de battre les Dames.

On bat les Dames à ce jeu de la même manière qu’au Revertier, c’est-à-dire en plaçant sa Dame sur la même Lame où était celle de son homme, ou bien en passant. Par exemple vous faites quatre & As, vous battez une Dame que votre homme a découverte du Quatre, & de la même Dame dont vous avez joué le Quatre, vous en jouez un As qui vous sert à couvrir une de vos Dames, ou bien que vous mettez en sur-case.

Vous pouvez même d’une seule Dame, si vous faîtes un Doublet, & qu’en le jouant vous trouviez ces Dames-là découvertes sur vos passages.

Toutes les Dames qui ont été battues sont comme au Revertier hors du jeu, & celuy à qui elles appartiennent ne peut pas jouer quoy que ce soit qu’il ne les ait toues rentrées.

 

CHAPITRE VII

De la manière de Rentrer

Je vous ay observé cy-devant qu’il faloit que vos deux Dames qui sont à la droite de votre homme, allassent à la gauche, de là qu’elles vinsent à votre droite, & de votre droite dans la Table qui est à votre gauche de votre coté, & que les deux Dames de votre homme qui sont à votre gauche, devoient faire le même chemin, & qu’il devoit les conduire depuis votre gauche jusques dans la Table qui est à la droite de son coté ; cela vous doit faire connaître que ces deux Dames qui font absolument tout le tour du Tric-trac, font la Tête ou Pile de ce jeu ; Toutes les Dames qui ont été battues doivent rentrer par la Table où l’on place ces deux Dames, c’est-à-dire que vous, vous devez rentrer par la Table où sont vos deux Dames, laquelle est à la gauche de votre homme.

Il est plus facile de rentrer à ce jeu qu’au Revertier ; Car non seulement vous pouvez rentrer sur votre homme en le battant, quand il a quelques Dames découvertes, mais encore vous pouvez rentrer sur vous-même, & mettre sur une même flèche tant de Dames que vous voudrez. Par exemple, si n’ayant pas encore joué vos deux Dames du Coing ou Teste de votre jeu, vous faites un Beset, &que vous ayez quatre Dames à rentrer, vous pouvez les mettre toutes sur cette même flèche où sont vos deux Dames. Si vous avez quelqu’autre case dans la Table de votre rentrée, vous pouvez de même y mettre tant de Dames que vous voudrez ; On appelle ces cases-là des Ponts, parce qu’elles servent à passer, & sont très utiles.

 

CHAPITRE VIII

De la conduite qu’il faut tenir en ce jeu.

Vous avez vu qu’il y a en ce jeu quatre Tas ou Pile de Dames, que la première qui est la Teste du Jeu, sont les deux Dames qui sont dans le Coing à la droite de votre homme. La seconde les cinq Dames qui sont dans le Coing à sa gauche. La troisième les trois Dames qui sont sur la cinquième case de la Table qui vous touche à votre gauche, & la quatrième les cinq Dames qui sont sur la première Flèche, qui joint la Bande de séparation de la seconde Table.

Si le premier Coup que vous jouez vous faites Six & Cinq, il faut jouer une des Dames de votre première Pile ou Teste, & le mettre sur la seconde.

Si vous faites une Six & As, il faut jouer un Six de votre seconde Pile, & un as de la troisième & faire une case.

Si vous faites Trois & As de la quatrième, & faire pareillement une case. En un mot il faut tacher de faire quatre ou cinq cases toutes de suite au tour de vos troisième & quatrième Pile, afin d’empêcher votre homme de passer les Dames de la Teste ou première Pile.

Quand vous avez quatre ou cinq cases comme il vient d’être dit, si vous pouvez encore caser, il n’en faut pas perdre l’occasion, & toujours joindre vos cases tant que vous pourrez, & si votre homme se découvre lorsque votre jeu est ainsi avancé, il ne faut point hésiter à le battre : si au contraire le jeu de votre homme était plus avancé que le votre, & qu’il se découvrit, il ne faudrait pas le battre car souvent les bons joueurs tendent les appas pour faire donner dedans & gagner ensuite la Partie double, ou du moins avoir la simple sûre.

Il faut dons avant battre, examiner si votre homme ne pourra pas vous battre à son tour, & si en cas qu’il vous batte vous pourrez rentrer facilement. Un peu de pratique apprend cela en très peu de temps.

 

CHAPITRE IX

De la manière de lever et finir le jeu

Lors que l’on a passé toutes les Dames dans la Table de la quatrième Pile, on lève à chaque coup de Dé toutes les Dames qui donnent sur la Bande du Tric-trac, de même qu’au Jan de retour quand on joue au jeu du Tric-trac.

Pour chaque Doublet on lève quatre Dames quand on en a qui donnent juste sur le bord. Si la case que l’on devrait lever se trouve vide, & qu’il y ait des Dames derrière pour jour le Doublet que l’on a fait sans rien lever, il faut le jouer.

Si il n’y a rien derrière, on lève celles qui suivent la Flèche, d’où le Doublet qu’on a amené devoit partir.

Celuy qui a le plutôt levé toutes ses Dames, gagne la Partie simple.

 

CHAPITRE X

De la double.

Souvent on joue en deux ou trois parties, & même en davantage, parce que ce jeu va assez vite.

Quelques fois aussi on joue à la première Partie, & on convient que celuy qui gagnera la Partie double, aura le double de ce qu’on a joué.

L’on gagne la Partie double quand on a levé toutes ses Dames, avant que son homme ait passé toutes les siennes dans la Table de la quatrième Pile, & qu’il en ait levé aucune, s’il en avait levé une, l’on ne gagnerait que la partie simple.

Quand on joue en plusieurs parties & que l’on gagne, on marque deux Parties, & celuy qui a gagné recommence & a le Dé.

 

CHAPITRE XI

Des avantages que l’on peut donner

Les avantages que l’on peut donner à ce jeu étant presque les mêmes qu’au jeu du Revertier. Je renvoye le Lecteur au Chapitre XIII, de ce jeu, où l’on en a expliqué quelques-uns, outre lesquels on donne à Toute-Table Ambesas, Abas & le Dé, & encore d’autres qui dépendent de la convention des joueurs.

----------------------------

Registré sur le livre de la communauté des Libraires & Imprimeurs de Paris, le 19 mars 1698.
Signé. P. AUBOIN, syndic